L’après confinement : remettre le bateau à flot

Un à deux mois confinés, il s’est forcément passé quelque chose !

Cette situation a engendré des inquiétudes, des réflexions, des envies de changements :

  • Certains ont goûté au travail à domicile, hum !!!
  • Certains en ont profité pour mûrir un projet et ne veulent plus faire ce qu’ils faisaient auparavant.
  • Certains se posent des questions sur ce qu’ils vont devenir, sur ce que l’entreprise va devenir.
  • Certains s’interrogent sur leur apport au niveau de la planète : « qu’est-ce que je change ? On ne peut pas continuer comme cela ».
  • Certains n’ont pas pris de nouvelles de leur chef d’entreprise qui se démène pour récupérer les impayés, assurer les payes avec ce sentiment d’être seul et que tout le monde s’en fout ! 
  • Certains vont être en sous-activité et vont avoir le sentiment de ne pas être utiles alors que d’autres en suractivité vont culpabiliser de ne pas être aussi efficaces que d’habitude.

Bref, Il n’ y a pas rien eu !

Du côté des entreprises, face à la perte financière engendrée, j’entends deux réactions :

  • « On va se consacrer à l’essentiel, l’opérationnel, plus aucun investissement jusqu’à la fin de l’année… »
  • « On remobilise tout le monde, on va de l’avant, on recrée une énergie positive, remettons à plat nos organisations, saisissons les opportunités… » 

Les deux options sont possibles et sont respectables et ne sont pas forcément opposées.

Créez un SAS de décompression post confinement

Si vous avez la possibilité, je vous invite à créer un « SAS de décompression post confinement », un SAS d’écoute, d’échanges, de remobilisation, d’implication. Pour aller dans ce sens, voici quelques pistes :

  • Mobilisez l’individu : prenez le temps d’un entretien individuel de retour, prenez la température, comment ont-ils vécu cette période, y a-t-il des choses qui ont évolué chez eux, …
  • Mobilisez le collectif :  une journée pour se retrouver, libérer la parole, construire, remettre les équipes en action. 
  • Soyez clair sur la situation : où en est-on au niveau économique, quelles sont les projections.
  • Sollicitez les idées : comment remettre le bateau à flot, comment chacun va être plus efficace, quelles solutions « + clients / – coûts » ?
  • Assurez-vous que les plans d’action iront dans le sens du mieux pour la planète.

Il n’y a pas rien eu.
Pour remettre le bateau à flot, il faudra travailler ensemble et autrement.

Un outil puissant pour booster l’efficacité de vos équipes : ça m’intéresse

Partagez cette actualité